Le Pardon

La Confession, Sacrement de la Réconciliation, de la Pénitence et du Pardon.

La réconciliation est devenue nécessaire parce qu’il y a eu la rupture du péché, d’où ont découlé toutes les autres formes de rupture au cœur de l’homme et autour de lui. La réconciliation, pour être totale, exige donc nécessairement la libération par rapport au péché, celui-ci étant refusé jusqu’en ses racines les plus profondes. C’est pourquoi un lien interne étroit unit conversion et réconciliation: il est impossible de separer ces deux réalités, ou de parler de l’une sans l’autre. J.P. II, Reconciliatio et paenitentia, n° 4.

Il est possible de se confesser :

  • Sur RDV avec un prêtre.
  • Tous les samedis, entre 09h30 et 10h30, dans l’église de Challans (sonner au presbytère s’il n’y a pas de prêtre dans l’église ou si des offices sont célébrés à l’église).

De nombreux temps forts sont également l’occasion de recevoir le sacrement de la réconciliation :

  • Lors des journées du pardon (généralement les veilles de grandes fêtes comme Toussaint, Noël, Pâques…).
  • Lors des Veillées-Miséricorde (généralement le vendredi soir précédant l’entrée en période de vacances scolaires).

Partager cet article